Téléthon pluvieux, Téléthon heureux

Publié le par Vincent Esnault

Planet Roller rallie Fleury–les-Aubray à Paris pour la bonne cause

 

Une bonne vingtaine de patineurs ont rallié Fleury-les-Aubray, près d’Orléans, à Paris, place Vendôme, samedi 8 décembre, sous l’égide de Planet Roller. L’association parisienne s’était pour l’occasion jointe à l’association Orléans Roller afin de préparer l’événement. En près de sept heures, les militants de la bonne cause ont bouclé 135km dans le froid et sous la pluie !

 

                Pour sa quatrième participation au Téléthon, Planet Roller avait donc décidé de s’associer avec Orléans Roller, un club de roller bien connu des Parisiens depuis un bon septennat : «partir de Fleury-les-Aubrais [NLDR près d’Orléans], c’était aussi pour leur renvoyer l’ascenseur » expliquait Christine, la président de Planet Roller, avant le départ.

   Cette journée du Téléthon commençait très tôt : rendez-vous était donné porte d’Orléans à 6h45 pour certains (pour faire le voyage aller vers Fleury-les-Aubrais en mini-bus) ou à 8h sur place. Le départ réel des 130km était programmé pour 8h30 à Fleury, en présence d’autres « Téléthoniens » qui courraient depuis la veille au soir. Il faisait à peu près 3°C et la route était longue...
 

 

             D’ailleurs, rapidement, les patineurs se mirent en file pour adopter le rythme adéquat – environ 25 km/h – sur les longues lignes droites de la Beauce. L’ambiance générale était évidemment à la bonne humeur et à la décontraction. Après avoir sillonné le département du Loiret, les patineurs et leur staff entrèrent dans l’Essonne en longeant la vallée de la Juine et ses paysages champêtres.

 

Ils stoppèrent à Etampes pour déjeuner : c’est à peu près à ce moment-là qu’un autre acteur fit son apparition avec le cortège, la pluie. Additionnée au froid, elle compliqua un peu les choses, et pas seulement pour les patineurs… Sylvain, dans la voiture de Jean-Robert, décida de ranger son appareil photo et de fermer sa vitre pour conserver un semblant de chaleur dans l’habitacle. Christine, sur la moto de Philippe Renard, et P’tit Franck, sur sa moto avec sa belle jupe, durent aussi lutter contre les éléments. Le moteur de la moto de Philippe n’avait pas encore appris à nager qu’il commençait à se noyer ; quant à P’tit Franck, il profitait du phénomène de l’acqua planning pour gratifier les patineurs de quelques beaux « sildes » !

 

L’autre soucis, c’est que la file multicolore arrivait dans la petite couronne parisienne, avec ses petites rues étroites et ses automobilistes à peine patients – même pour des « Téléthoniens »… Et pour couronner le tout, certains patineurs commençaient à accuser le coup de la fatigue, à rouler dans le froid et sous la pluie, à puiser dans leurs réserves caloriques.

 

Mais le tableau était loin d’être apocalyptique quand même ! Bien au contraire même : à 16h20, les patineurs et leur staff étaient place de Rungis. Ils décidèrent de rallier la place Vendôme par le chemin de plus court et le plus vite possible, pour éviter d’être trop pris par le froid. Bien aidés par les motards de la police, ils filèrent donc par la Sorbonne et le Louvre et arrivèrent à bon port à l’heure dite. Mission accomplie, pour la bonne cause : 135km au compteur pour le sourire de tous ceux qui ont fait, avec eux, le Téléthon 2007 !

DSC-2940.JPG

Lien vers l'événement :
http://www.planetroller.com/spip.php?article358

 

 


Publié dans Reportages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article